Faq’s

Comment passer de la maintenance préventive à la prédictive ?

Avant la maintenance prédictive

Que vous soyez spécialisés dans la maintenance lourde, la réparation de composants ou dans le service après-vente, vous avez besoin d’optimiser votre fonctionnement interne pour limiter les pannes et les coûts associés. Nous sommes passés de la maintenance corrective à la maintenance préventive dès lors que les équipements étaient trop complexes à réparer, les pièces chères et les délais de réparation trop longs pour le client ou l’utilisateur final. La maintenance préventive quant à elle rend nécessaire l’entretien et l’inspection des actifs et prévoir également certaines interventions de remplacements anticipées avant même que la panne soit détectée. Il s’agit donc d’une opération proactive et non plus passive. Il faut alors anticiper les pannes et revoir tous les process d’intervention des techniciens sur le terrain. Souvent ces contrôles sont préconisés par les fabricants eux-mêmes. Concrètement, il s’agit de revoir ses plannings en fonction du parc installé, les prévoir avec suffisamment d’avance en fonction des habilitations des techniciens, du matériel à emporter sur site, des contraintes horaires des clients et aussi des contraintes planning de ses équipes, entre autres…Par expérience, nous savons qu’un client peut définir une liste jusqu’à 150 paramètres qui seront à prendre en compte pour optimiser les interventions de ses équipes de techniciens sur le terrain.  C’est prévoir des interventions en amont, régulières et aussi à des périodes définies. Mais cette logique déjà mise en place et éprouvée par de nombreuses organisations est-elle vraiment efficace ? Faire déplacer un technicien uniquement pour un contrôle d’équipements alors qu’il est en bon état est-il vraiment nécessaire ? Les opérations de prévention ne sont-elles pas trop superflues pour justifier le déplacement d’un technicien habilité à l’autre bout de la France ?  Vient alors la question de la maintenance prédictive.

Passer de la maintenance préventive à la prédictive ?

L’objectif principal est le même : réduire la fréquence des pannes mais nous y ajoutons en plus deux aspects non négligeables. Le premier se situe sur la chaine des coûts internes de l’entreprise : réduire les interventions non-nécessaires donc les déplacements. Le cabinet McKinsey rapporte que la maintenance prédictive permettra aux entreprises d’économiser 630 milliards de dollars d’ici 2025, de réduire les coûts de maintenance de 10 à 40% et diviser de moitié le nombre de pannes. Le deuxième se situe au niveau de la satisfaction du client final : prolonger la durée de vie des équipements et réduire le nombre de visites non nécessaires.

Maintenance prédictive

La maintenance prédictive permet d’étudier le comportement des équipements dans le temps et ainsi grâce à des algorithme intelligents (Machine Learning) et également à des capteurs IoT (Internet of Things) d’anticiper les futures opérations de maintenance. Les informations sont remontées en temps réel ce qui permet aux équipes d’être de plus en plus réactives. La mise en place d’une maintenance prédictive demande d’équiper les machines, de mettre en place de nouveaux process et de s’équiper de nouvelles technologies. Un investissement majeur pour les industries mais les ROIS constatés se chiffrent à des millions d’euros tous les ans. L’avenir de la maintenance préventive à de très beaux jours devant elle puisqu’elle devrait croître de plus de 28% par an entre 2016 et 2021, selon les prévisions du cabinet MarketsandMarkets.

Retourner à la page FAQ

Ils ont choisi 7Opteam

Clients 7Opteam